Le label BDIH Cosmétique naturel contrôlé

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les huiles et extraits de plantes pouvant être utilisées dans les produits labellisés BDIH sont listés de façon positive et depuis 2009, certains produits peuvent porter la mention “bio”.
Ainsi, une liste postivie d’ingrédients devant être obligatoirement de qualité bio pour être intégrés aux produits portant le label BDIH existe. Elle oblige par exemple qu’une huile d’olive soit issu de l’agriculture biologique et est valable pour tous les cosmétiques labellisés.
Depuis début 2009, des indications ont été ajoutées pour désigner des produits en tant que “bio”, le produit doit comporter au moins 95 % de bio sauf eau et minéraux. Uniquement la réelle part de matière bio est prise en compte dans le calcul. Pour les eaux florales, seule la partie aqueuse (partie végétale ou éventuel alcool bio) est donc comptée, elle constitue en effet l’unique véritable part de bio de cet ingrédient. Cependant, les huiles végétales issues de l’agriculture biologique sont considérées à 100 % comme bio. Enfin, les nouvelles réglementations autorisent les indications comme “taux bio du produit : x %”.

Pour déterminer la qualité bio des produits certifiés, deux instruments existent : la liste positive et la réglementation de l’indication en tant que produit bio.
Les composants de la liste positive doivent obligatoirement être issus de l’agriculture biologique même si le produit ne porte pas d’indication quant à la quantité de bio. Une réglementation importante existe pour assurer la qualité naturelle des produits. Elle limite l’emploi d’huiles estérifiées à 50 % et 50 % des huiles utilisées doivent être d’authentiques composants végétaux. La restriction d’huiles estérifiées a un double effet étant combinée à la liste positive des ingrédients bio. En effet, les produits comportent une grande part d’authentiques composants végétaux mais il est quasiment impossible de n’employer aucun composant bio car la liste positive comporte des composants basiques essentiels en cosmétique naturelle et bio.

Aujourd’hui, une nouvelle tendance apparait, la double certification. Les produits sont alors certifiés BDIH mais aussi Natrue.

Ainsi, le label BDIH offre l’avantage d’imposer une liste de composants bio et de restreindre l’utilisation des huiles estérifiées ce qui garanti une qualité naturelle et bio. Cependant, les composants bio employés ne sont identifiables qu’à partir d’une liste sur les produits et les emballages le plus souvent indiquée par un astérisque. De plus, aucun minimum de bio n’est exigé par le cahier des charges, les consommateurs ont donc beaucoup de mal à se repérer si l’on prend en compte tous les aspects du label BDIH.

Krisalide.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »