Naturel ne vaut pas dire bio

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Bien que la différence ne soit pas évidente pour tout le monde, elle existe bel et bien, la cosmétique naturelle étant à la base de la cosmétique bio.

Les deux termes se font concurrence mais à la différence de l’Allemagne où pour s’assurer d’un cosmétique certifié, le terme naturel est utilisé, en France, c’est l’expression cosmétique bio qui s’impose.

De plus en plus employé comme un argument commercial, le bio avait avant l’apparition des certifications moins d’importance dans notre esprit. Face à l’utilisation abusive de ce terme, il est obligatoire d’informer sur la certification et d’afficher le label sur l’emballage. Le slogan “bio” n’est plus seulement qu’un accroche, le produit doit le mériter.

Quel que soit le label, Ecocert, BDIH, Nature et Progrès… ils répondent tous à un cahier des charges ayant une réglementation quant à la présence d’ingrédients bio. Le label assure donc qu’il s’agit bien d’un produit bio. Ces cahiers des charges vont à l’encontre des objectifs de la cosmétique conventionnelle ou de la cosmétique pseudo-naturelle qui pollue l’homme et son environnement. Ils définissent les substances autorisées dans les produits cosmétiques certifiés ainsi que les procédés chimiques admis pour la fabrication des matières premières. Un produit certifié par un label représente donc une définition particulière de la cosmétique. Cependant, le pourcentage de composants vraiment naturels n’est pas identique pour tous les labels, chacun a ses particularités.

Pour plus de renseignements : http://www.krisalide.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »